Category Archives: Actualités

Réunion d’appropriation du projet « Clubs des Jeunes contre la violence » à Kinshasa

Eduquer des groupes des jeunes adolescents de 10 à 19 ans en milieux scolaires à travers les clubs pour les décourager à rejoindre les « Kulunas » ou des groupes violents , tel est le contenu du projet

Pour une école protectrice des droits de l’enfant en République Démocratique du Congo

Pour une école protectrice des droits de l’enfant est un rapport précieux préparé entre la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en République Démocratique du Congo « CONEPT-RDC » et ACtionAid DRC dans le cadre de la promotion des droits à l’école.Promoting Right in School.

DANS UN RAPPORT PUBLIE PAR LA CONEPT/RDC:Les frais de scolarité ferment les portes de l’éducation de qualité aux enfants

DANS UN RAPPORT PUBLIE PAR LA CONEPT/RDC
Les frais de scolarité ferment les portes de l’éducation de qualité aux enfants
mardi 2 février 2016/journal Forum des As/n 5061/25è année

Pour une école protectrice des Droits de l’Enfant est un rapport précieux préparé en étroite collaboration entre la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en République Démocratique du Congo « CONEPT-RDC » et ActionAid DRC dans le cadre de la Promotion des Droits à l’Ecole (Promoting Right in School).

Résumé exécutif
« Pour une École Protectrice des Droits des Enfants en République Démocratique Congo : constats et défis » est un rapport élaboré sur base des données collectées de manière participative dans les territoires de Nyiragongo au Nord Kivu, Kabare et Idjwi au Sud Kivu et la Commune de Kisenso dans la ville province de Kinshasa.

Lancement de la campagne « Votez pour l’Education » par la CONEPT/RDC et lancement du Rapport Mondial de l’EPT 2000-2015 par la Représentation du bureau de l’UNESCO à Kinshasa

Organisée par la Représentation du bureau de l’UNESCO en RDC et la CBM en collaboration avec la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en République Démocratique du Congo « CONEPT/RDC » ,et sous le haut patronnage du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et à l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté « EPS/INC »,la Semaine Mondiale d’Action en faveur  de l’Education Pour Tous « SMA » en sigle à été célébré en une journée le 07 mai 2015 .

Célébré cette année du 26 avril au 02 mai dans le monde sous le thème « le droit à l’éducation 2000-2030 », avec comme slogan « Votez pour l’éducation équitable, votez pour l’éducation inclusive », cette journée a permis à la Représentation du bureau de l’UNESCO à Kinshasa, la CBM et la CONEPT/RDC de se retrouver ensemble l’hôtel Venus à Kinshasa pour une activité conjointe de grande envergure marquant la fin de la période 2000-2015 fixant l’atteinte des objectifs du millénaire et pour le cas précis celui de l’atteinte des objectifs de l’éducation pour tous fixer lors du forum mondial de DAKAR en 2000.

 Au menu de cette journée, la présentation du rapport mondiale de l ‘EPT 2000-2015 avec un accent particulier sur le cas de la RDC par le spécialiste du programme CAP-EFA Monsieur El Hadji Meissa Diop , la présentation du rapport national de l’EPT en RDC par Monsieur François Kubindikila Directeur de la DEP/EPS-INC, l’intervention de la CBM sur le plaidoyer en faveur d’une éducation inclusive en RDC par le représentant de cette structure en RDC Monsieur Hubert Chauvet  et du discours de circonstance de la CONEPT par son coordonateur nationale Jacques Tshimbalanga annonçant le lancement de la campagne « Votez pour l’éducation » sur l’éducation pour tous 2015-2030 pour un plaidoyer efficace auprès des décideurs nationaux et internationaux. Ces différentes interventions ont été ponctué par le discours de circonstance du Représentant résident du bureau de l’UNESCO en RDC, Monsieur Diallo, par la diffusion du clip « je veux aller à l’école » sur l’éducation inclusive réalisée par les coalitions EPT du Sénégal, Burkina ,Mali et du Togo ,enfin par le discours de circonstance du ministre de l’EPS-INC représenté par l’Inspecteur Général à l’EPS-INC Monsieur Djamba.

Cette activité a aussi connu la participation des acteurs de la société civile et pas des moindres du secteur de l’éducation en l’occurrence les syndicats des enseignants comme le SYECO, SYNECAT , FENECO ET CDT, les associations des parents d’élèves comme celle des écoles conventionnées catholiques, l’APEC et l’association nationale des parents d’élèves du CONGO ANAPECO ainsi que de la Ligue Zone Afrique de Défense des Droits des élèves et des enfants en sigle « LIZADEEL ». Toutes ces organisations sont membres de la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en RDC CONEPT/RDC.

Il faut noter également qu’étant donné qu’un accent particulier avait été mis sur l’éducation inclusive, un nombre important des personnes en situation de handicap ont marqué de leur présence notamment le recteur de l’Institut pour aveugles du Congo.

Un autre groupe de soutient à une éducation obligatoire et gratuite a aussi marqué sa présence, il s’agit des ambassadeurs RDC de A world at school une organisation chapeauté par les nations unies sous la direction de Gordon Brown ancien premier ministre britannique. Ces jeunes gens ont pour tache de collecter 1 millions des signatures auprès de la population congolaise pour soutenir l’accès gratuite et obligatoire de tous les enfants congolais à l’école. La signature de cette  pétition qui se fait dans le monde entier par des jeunes ambassadeurs désignés par les Nations Unies dans chaque pays impliqué, s’achèvera au mois de juillet 2015 , doit conduire a une grande assemblée générale qui se tiendra au mois de septembre au nations unies.

Cette journée ne s’est pas limitée aux discours et allocutions qui ont constitué la première partie des activités de cette journée. Après le cocktail qui a marqué la fin de la première partie de l’activité, un débat a été organisé avec un panel constitué de l’UNESCO représenté par le Spécialiste CAP/EFA El Hadji Meissa Diop, de François Kubindikila de la DP/EPS-INC, de Maurice chargé de programme éducation  à la CBM ainsi que de Jacques Tshimbalanga de la CONEPT/RDC. De ce débat des questions pertinentes

Ouverture du forum mondial sur l’éducation à Incheon.La Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en RDC représente la société civile de l’Education.

Comme annoncé par la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous par son coordonnateur national Jacques Tshimbalanga lors de la conférence pré forum mondial organisé le 11 mai dernier dans la salle de réunion de l’Open Society Initiative for South Africa,  se tiennent du 18 au 22 mai à Incheon en Corée du Sud, le forum mondial de l’éducation, forum auquel la République Démocratique du Congo est officiellement représenté par une délégation ministérielle, tandis que la société civile y est représenté par la CONEPT.

Comme prélude à ce grand forum, il a été organisé le 18 et le 19le forum des ONGs auquel a pris part la CONEPT avec d’autres organisations de la société civile de l’éducation de plusieurs pays.

Pourquoi ce forum des ONGs ? Pour convenir d’une vision collective de l’agenda d’action de l’éducation post 2015 et formuler des stratégies sur l’engagement effectif au sein du forum mondial de l’éducation 2015, de partager les connaissances et analyses relatives aux propositions actuelles sur l’agenda de développement pour l’après 2015 et s’entendre sur la manière de soutenir la finalisation de l’agenda et des objectifs de développement durable en septembre 2015 et enfin de forger des engagements et convenir des stratégies pour la participation de la société civile à la mise en application et le suivi de l’agenda de l’éducation post 2015.

Sous la présence du Sous directeur Général pour l’Education de l’UNESCO, Monsieur Qian Tang, la première journée de ce forum a été axé sur les discussions des participants ,sur le projet de cadre d’action pour 2015-2030 et sur le projet de déclaration finale du forum mondial sur l’éducation 2015, ainsi que sur la question de savoir si ces documents répondent aux préoccupations de la société civile en ce qui concerne l’éducation post 2015, notamment les modalités de mise en œuvre et de suivi mondiales, régionales proposées. Les participants ont ensuite discuté et se sont convenu des messages et stratégies essentiels de promotion par la société civile.

Préoccupations et sujets d’intérêt des participants au forum

Cependant  au cour de cette première journée, l’analyse des projets de cadre d’action et de la déclaration finale a soulevé plusieurs sujets d’intérêt et des préoccupations. Il s’agit notamment des sujets d’intérêt suivants : l’étroitesse des indicateurs mondiaux et thématique actuels présentés au Forum mondial sur l’éducation 2015 et à New York ;  le financement de l’éducation ou aucune mention de la nécessité d’investir au moins 4à 6% du PIB dans l’éducation et d’y consacrer 15 à 20% des dépenses publique n’apparait  ;par ailleurs à ce sujet, un consensus s’est dégagé pour demander aux gouvernement de prendre l’engagement de consacrer au moins 6% du PIB et de 20% des dépenses publiques à l’éducation. Un autre sujets concerne la tendance croissante à la privatisation et au profit en matière d’éducation qui doit être stoppée, la réduction d’une éducation de qualité à de bonnes notes dans les tests standardisées étroits qui menace la promotion de l’éducation en tant que droit de l’homme, la participation de la société civile pour laquelle il faudrait prévoir des créneaux et procédures institutionnalisées de participation à l’élaboration des politiques de l’éducation, la tendance croissante à la pénalisation des actes des militants et mouvements de l’éducation dans de nombreux pays qui doivent être stoppée , la nécessité de reconnaitre les causes profondes des conflits et de contester l’augmentation des budgets qui portent atteinte à l’éducation, la nécessité de mettre l’accent sur le problème de la violence, notamment la violence fondée à l’école et aux alentours, le futur programme de développement durable qui doit promouvoir un paradigme du développement fondée sur les droits de l’homme, le bien être, la dignité, et la justice et enfin, l’indivisibilité des droits et la centralité de l’éducation dans le cadre de la promotion de l’ensemble du programme des ODD qui doivent être soulignées.

LA CONEPT