Category Archives: Membres hold

«Selon le RESEN, 70% des dépenses de l’éducation sont à charge des ménages»

Le financement de l’éducation est un sérieux problème en République démocratique du Congo. L’Etat s’étant montré défaillant dans le secteur, plus de 70% des dépenses de l’éducation sont à charge des ménages congolais, ont démontré des études menées dans le cadre du RESN 2014 (Rapport sur l’état du système éducatif congolais publié par la Banque mondiale).

Jacques Tshimbalanga : «L’accès à l’éducation n’est rien, si la formation n’est pas de qualité»

Coordonnateur de la Coalition nationale pour l’éducation pour tous (Conept-RDC), Jacques Tshimbalanga s’investit beaucoup pour la promotion de l’éducation en République démocratique du Congo.

Devenue monnaie courante dans les établissements scolaires, la clé de répartition des frais de scolarité, freine l’accès à l’école des enfants du Kongo Central.

Dans le cadre de la grande campagne de plaidoyer sur l’abolition des frais de scolarité, qu’elle lancera au mois de novembre 2016 , la Coalition ‘Nationale de l’Education Pour Tous en RDC en collaboration

Diner de plaidoyer avec les décideurs de la province de l’Equateur: la question de la multiplicité des frais de scolarité au coeur du débat

A la suite du lancement de sa campagne en faveur de l’abolition des frais de scolarité dans l’éducation de base, campagne qui a été lancé lors de la publication de sa note de plaidoyer,

Réunion d’appropriation du projet « Clubs des Jeunes contre la violence » à Kinshasa

Eduquer des groupes des jeunes adolescents de 10 à 19 ans en milieux scolaires à travers les clubs pour les décourager à rejoindre les « Kulunas » ou des groupes violents , tel est le contenu du projet

Lancement de la campagne « Votez pour l’Education » par la CONEPT/RDC et lancement du Rapport Mondial de l’EPT 2000-2015 par la Représentation du bureau de l’UNESCO à Kinshasa

Organisée par la Représentation du bureau de l’UNESCO en RDC et la CBM en collaboration avec la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en République Démocratique du Congo « CONEPT/RDC » ,et sous le haut patronnage du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et à l’Initiation à la Nouvelle Citoyenneté « EPS/INC »,la Semaine Mondiale d’Action en faveur  de l’Education Pour Tous « SMA » en sigle à été célébré en une journée le 07 mai 2015 .

Célébré cette année du 26 avril au 02 mai dans le monde sous le thème « le droit à l’éducation 2000-2030 », avec comme slogan « Votez pour l’éducation équitable, votez pour l’éducation inclusive », cette journée a permis à la Représentation du bureau de l’UNESCO à Kinshasa, la CBM et la CONEPT/RDC de se retrouver ensemble l’hôtel Venus à Kinshasa pour une activité conjointe de grande envergure marquant la fin de la période 2000-2015 fixant l’atteinte des objectifs du millénaire et pour le cas précis celui de l’atteinte des objectifs de l’éducation pour tous fixer lors du forum mondial de DAKAR en 2000.

 Au menu de cette journée, la présentation du rapport mondiale de l ‘EPT 2000-2015 avec un accent particulier sur le cas de la RDC par le spécialiste du programme CAP-EFA Monsieur El Hadji Meissa Diop , la présentation du rapport national de l’EPT en RDC par Monsieur François Kubindikila Directeur de la DEP/EPS-INC, l’intervention de la CBM sur le plaidoyer en faveur d’une éducation inclusive en RDC par le représentant de cette structure en RDC Monsieur Hubert Chauvet  et du discours de circonstance de la CONEPT par son coordonateur nationale Jacques Tshimbalanga annonçant le lancement de la campagne « Votez pour l’éducation » sur l’éducation pour tous 2015-2030 pour un plaidoyer efficace auprès des décideurs nationaux et internationaux. Ces différentes interventions ont été ponctué par le discours de circonstance du Représentant résident du bureau de l’UNESCO en RDC, Monsieur Diallo, par la diffusion du clip « je veux aller à l’école » sur l’éducation inclusive réalisée par les coalitions EPT du Sénégal, Burkina ,Mali et du Togo ,enfin par le discours de circonstance du ministre de l’EPS-INC représenté par l’Inspecteur Général à l’EPS-INC Monsieur Djamba.

Cette activité a aussi connu la participation des acteurs de la société civile et pas des moindres du secteur de l’éducation en l’occurrence les syndicats des enseignants comme le SYECO, SYNECAT , FENECO ET CDT, les associations des parents d’élèves comme celle des écoles conventionnées catholiques, l’APEC et l’association nationale des parents d’élèves du CONGO ANAPECO ainsi que de la Ligue Zone Afrique de Défense des Droits des élèves et des enfants en sigle « LIZADEEL ». Toutes ces organisations sont membres de la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en RDC CONEPT/RDC.

Il faut noter également qu’étant donné qu’un accent particulier avait été mis sur l’éducation inclusive, un nombre important des personnes en situation de handicap ont marqué de leur présence notamment le recteur de l’Institut pour aveugles du Congo.

Un autre groupe de soutient à une éducation obligatoire et gratuite a aussi marqué sa présence, il s’agit des ambassadeurs RDC de A world at school une organisation chapeauté par les nations unies sous la direction de Gordon Brown ancien premier ministre britannique. Ces jeunes gens ont pour tache de collecter 1 millions des signatures auprès de la population congolaise pour soutenir l’accès gratuite et obligatoire de tous les enfants congolais à l’école. La signature de cette  pétition qui se fait dans le monde entier par des jeunes ambassadeurs désignés par les Nations Unies dans chaque pays impliqué, s’achèvera au mois de juillet 2015 , doit conduire a une grande assemblée générale qui se tiendra au mois de septembre au nations unies.

Cette journée ne s’est pas limitée aux discours et allocutions qui ont constitué la première partie des activités de cette journée. Après le cocktail qui a marqué la fin de la première partie de l’activité, un débat a été organisé avec un panel constitué de l’UNESCO représenté par le Spécialiste CAP/EFA El Hadji Meissa Diop, de François Kubindikila de la DP/EPS-INC, de Maurice chargé de programme éducation  à la CBM ainsi que de Jacques Tshimbalanga de la CONEPT/RDC. De ce débat des questions pertinentes