Réunion d’appropriation du projet « Clubs des Jeunes contre la violence » à Kinshasa

Eduquer des groupes des jeunes adolescents de 10 à 19 ans en milieux scolaires à travers les clubs pour les décourager à rejoindre les « Kulunas » ou des groupes violents , tel est le contenu du projet « Clubs des jeunes contre la violence » dont la réunion d’appropriation par les partenaires clés au niveau opérationnel a eu lieu ce mardi 12 juillet 2016 à 11h00 dans la salle de réunion de la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous en République Démocratique du Congo « CONET-RDC ».
Financé par l’Agence Suédoise pour le Développement International, « ASDI » à travers PROMUNDO US, une ONG américaine, ce projet vise le développement positif des jeunes en les aidant à bâtir des compétences et des reflexes positifs d’adaptation dans les écoles et les centres de jeunes pour enfants de la rue afin d’opérer des changements et d’influencer les autres jeunes à abandonner ces groupes violents. Ce long processus sera implémenté, en phase pilote, pendant quatre ans dans trente écoles et concernera les communes les communes de MAKALA. BUMBU et KINTAMBO dans le Ville de Kinshasa.

Les participants pendant la réunion d'appropriation

Les participants pendant la réunion d’appropriation

Trente Chefs d’établissements à raison de dix par commune, trois Directions sous-provinciales notamment Bandalungwa, Gombe, Selembao et cinq responsables des services communaux à savoir la jeunesse, les affaires sociales, le genre et Femme, Famille et Enfants, Intérieur ont participé à cette réunion.
L’implémentation proprement dit du projet est prévue en janvier 2017, a laissé entendre le Coordonnateur de la CONEPT-RDC dans son introduction. L’année 2016 est réservée aux dispositifs préparatoires. En effet, une recherche formative va précéder le développement de la méthodologie, la formation neuf formateurs des formateurs et de quatre-vingt-dix enseignants comme Facilitateurs des Clubs des jeunes dans chaque école concernée. La formations des formateurs sera assurée par PROMUNDO US avec l’expertise de l’Institut du Supérieur du Lac spécialisé dans la psychologie clinique avec le concours de Leaving peace. La CONEPT-RDC a choisi pour ce faire d’impliquer, comme formateurs, lesconept6 Agents de changement formés à l’Université de Lund/Suède sur le « Droit de l’enfant en situation de salle de classe et de gestion de l’école ». Ces derniers ont eu à mener, dans leur cursus, un processus de changement sur les questions des violences en milieu scolaire dans les des écoles des communes à Ngiri Ngiri, Kisenso et Limete.
Contexte de la mise en œuvre de ce projet en milieu scolaire
Les jeunes garçons et les adolescents qui interrompent leurs études sont particulièrement susceptibles de rejoindre des groupes violents comme les « Kulunas ». En considérant l’éducation comme un facteur de protection crucial pour les jeunes hommes, ce projet est fortement axé sur l’aide à apporter aux jeunes pour qu’ils réalisent l’importance de l’éducation dans leur vie. Bien que la RDC soit généralement un environnement difficile et exigeant pour les jeunes, le pays connaît un essor économique et, à travers ce projet, les jeunes et les adolescents auront la possibilité de reprendre le contrôle de leur vie et surfer sur une vague d’optimisme en saisissant le droit à l’éducation qui leur est offert. Il les aidera à acquérir des valeurs telles que l’assurance, le respect, l’équité et d’autres compétences primordiales pour leur éducation et ne pas céder à la pression des groupes des « Kulunas ». En outre, ce projet participe à l’éducation à la paix.

Un plan de travail et des listes d’enseignants affectés à al facilitation étaient remis aux chefs d’établissement. Le coordonnateur a réitéré le vœu de voir les sous divisions faire le suivi des écoles non représentées et lui renvoyer leurs listes des facilitateurs dans un bref délai tout en tenant compte de la cartographie de ces écoles. Il aussi  rappelé la nécessité d’un critérieum dans le choix des élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *